Alain Orferit romancier français
Acheter  I  Lire  I  Voir


Lire et découvrir

Livre Fledermaus


extrait gratuit du roman krampus au format pdf

Téléchargez les 2 premiers chapitres du roman Fledermaus reboot au format .pdf

Téléchargement
Le dossier La bouche du diable  
Pour accompagner votre lecture, nous vous proposons de découvrir les coulisses de l'histoire, de partager différentes informations sur le roman. Ouvrez vite le dossier !



L'auteur nous en parle...

Deux ans après Krampus, voici La bouche du diable, votre troisième roman
Chronogiquement oui. C'est d'ailleurs assez amusant de parler de chronologie à propos de ce livre, compte tenu de son sujet. En réalité, il s'agit du tout premier livre que j'ai écrit, il ya une dizaine d'années. Mais à l'époque j'ai choisi de ne pas le publier.

Pourquoi avez-vous finalement décidé de le faire maintenant ?
Pendant tout ce temps, j'ai continué régulièrement de réfléchir à sa réécriture, à sa transformation, à son amélioration. La version initiale, plus longue, avait plus de personnages, se déroulait sur plusieurs époques. Elle était plus complexe et sans doute moins efficace. J'ai finalement retenu le principe d'un récit plus ramassé centré sur un personnage principal. Je voulais un livre qui, paradoxalement, ne perde pas de temps. J'ai décidé de le sortir aujourd'hui, car j'estimais être allé au bout du processus. Du moins, je ressentais le besoin d'en finir avec cette histoire que j'aurais pu continuer à ressasser indéfiniment. Je devais y mettre un point final pour tourner la page.

Elle est centrée sur un personnage qui n'est pas Luc Ybom
Effectivement. Bien que l'histoire se déroule principalement à Paris et en Ile de France, en 2011, donc à l'époque ou Ybom sévit à la PJ, il n'apparait pas dans le récit. La bouche du diable n'est pas un polar pur et dur comme peut l'être Krampus. On y retrouve le fantastique déjà présent dans Fledermaus avec une pointe d'anticipation. J'ai préféré jouer cette partition avec une autre famille de personnages.

Plus de fantastique, de l'anticipation : est-ce la direction vers laquelle vous voulez aller ?
La sortie de ce troisième roman est l'occasion pour moi de faire le point sur ce début de parcours d'écrivain. Je le sais déjà, je retrouverai Luc Ybom avec, le concernant, pas mal d'idées dans mes carnets. Le domaine du polar m'intéresse et j'ai des choses à écrire avec ce personnage. D'une manière ou d'une autre, Fledermaus également aura une suite. Là aussi, je n'en ai pas fini avec les transfyges. Pour ce qui est de Boldi, le héros de la bouche du diable, peut-être un jour aurai-je envie de le retrouver. Mais pour le prochain roman, j'ai envie d'autre chose, d'aller ailleurs. Plus loin dans le temps et l'espace.

L'espace-temps, précisément le thème principal de la bouche du diable.
Le temps et ses paradoxes : l'idée de départ, celle d'il y a dix ans, est la seule chose qui n'ait pas changé. L'un des titres envisagés fut longtemps l'esperluette écarlate, l'évocation, au travers du signe calligraphique, de la boucle temporelle, du temps qui dès qu'il cesse d'être désespérement linéaire et unidirectionnel se mord très vite la queue, devient le serpent un rien diabolique qui hante Boldi dans le roman. A titre personnel j'ai toujours été fasciné par la notion du temps, le truc, comme dirait l'un des personnages du livre, le plus mystérieux qui soit.
Avec le hasard.

Pour Fledermaus,vous aviez créé les Editions Orferit. Une expérience d'auto-publication renouvelée 6 mois plus tard avec Krampus. Vous avez fait le même choix d'indépendance avec ce nouveau roman.
Pour ce dernier livre, le contexte est différent. Krampus était déjà pratiquement achevé lorsque j'ai publié, seul, Fledermaus. J'ai pris la voie de l'autopublication, en quelque sorte contraint et forcé. Aujourd'hui, j'ai choisi de sortir directement La bouche du diable aux Editions Orferit pour ceux, déjà lecteurs de mes précédents livres, qui attendaient celui-ci. Mais je reste ouvert aux propositions
avec l'intention de proposer le manuscrit de La bouche du diable à d'autres éditeurs.

Deux ans séparent la sortie de Krampus et celle de la bouche du diable. Faudra-t-il attendre autant pour le roman suivant ?
Je ne m'impose pas de rythme. Actuellement, j'accompagne La bouche du diable, je travaille sur le site internet des Editions Orferit. Les contours du prochain livre sont déjà bien esquissés. En revanche, l'histoire demande beaucoup de documentation, le développement d'un environnement plus complexe. Probablement, faudra-t-il patienter un peu. Le temps de lire ou de relire les trois premiers...